D'Art d'Art

Page 5 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par beced le Ven 29 Juin - 23:29

 Bonne nuit  la Galerie  




Coucher de soleil en forme de peinture de Rothko (à moins que cela ne soit l'inverse       )



beced

Messages : 4803
Date d'inscription : 21/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Sam 30 Juin - 15:26

Salut, beced, superbe !!!
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Sam 30 Juin - 15:27

Invraisemblable mais vrai

Las ! je suis à l'Index et dans les dédicaces
Me voici Paul V... pur et simple. Les audaces
De mes amis, tant les éditeurs sont des saints,
Doivent éliminer mon nom de leurs desseins,
Extraordinaire et saponaire tonnerre
D'une excommunication que je vénère
Au point d'en faire des fautes de quantité !
Vrai, si je n'étais pas (forcément) désisté
Des choses, j'aimerais, surtout m'étant contraire,
Cette pudeur du moins si rare de libraire.

Paul Verlaine (1844-1896), Parallèlement (1889).
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par beced le Sam 30 Juin - 17:49

clymene2 a écrit:Salut, beced, superbe !!!


Le chien, étant chien, évidemment regarde du côté d'un chat de passage ... affraid 


..

beced

Messages : 4803
Date d'inscription : 21/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Lun 2 Juil - 11:55



Musée du Touquet Paris Plage
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Lun 2 Juil - 11:56


avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Lun 2 Juil - 11:58



Henri Le Sidaner (1862 - 1939)
La maison aux roses (1928)
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Lun 2 Juil - 12:00



Harry Van Der Weyden (1858 - 1952)
L'heure dorée (1907)
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Lun 2 Juil - 12:11



Jan Lavezzari (1876 - 1947)
Dunes fantastiques au clair de lune
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Lun 2 Juil - 12:16



Georges Maronier (1865 - 1933)
Nuit à Berck (1914)
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par beced le Lun 2 Juil - 18:07

clymene2 a écrit:

Musée du Touquet Paris Plage


On dirait une construction en Alsace, non?

Comme ici :

((Aschbach, Bas-Rhin, France))

.

beced

Messages : 4803
Date d'inscription : 21/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Lun 2 Juil - 18:09

C'est marrant comme on peut retrouver des colombages dans différents endroits de France.
Les Touquettoises, ces maisons d'origine de la vile, ont souvent été détruites pour faire place à des immeubles, hélas !
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Jeu 5 Juil - 10:32

LIX

CHANSON D’APRÈS-MIDI

Quoique tes sourcils méchants
Te donnent un air étrange
Qui n’est pas celui d’un ange,
Sorcière aux yeux alléchants,

Je t’adore, ô ma frivole,
Ma terrible passion !
Avec la dévotion
Du prêtre pour son idole.

Le désert et la forêt
Embaument tes tresses rudes ;
Ta tête a les attitudes
De l’énigme et du secret ;

Sur ta chair le parfum rôde
Comme autour d’un encensoir ;
Tu charmes comme le soir,
Nymphe ténébreuse et chaude.

Ah ! les philtres les plus forts
Ne valent pas ta paresse,

Et tu connais la caresse
Qui fait revivre les morts !

Tes hanches sont amoureuses
De ton dos et de tes seins,
Et tu ravis les coussins
Par tes poses langoureuses.

Quelquefois pour apaiser
Ta rage mystérieuse,
Tu prodigues, sérieuse,
La morsure et le baiser ;

Tu me déchires, ma brune,
Avec un rire moqueur,
Et puis tu mets sur mon cœur
Ton œil doux comme la lune.

Sous tes souliers de satin,
Sous tes charmants pieds de soie,
Moi, je mets ma grande joie,
Mon génie et mon destin,

Mon âme par toi guérie,
Par toi, lumière et couleur !
Explosion de chaleur
Dans ma noire Sibérie !

Charles Baudelaire, Spleen et idéal
Les Fleurs du mal (1868)


avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par beced le Jeu 5 Juil - 22:45

Quand ma caméra se prend pour Monet ....






beced

Messages : 4803
Date d'inscription : 21/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Ven 6 Juil - 10:11

L'œil du peintre !
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par beced le Ven 6 Juil - 11:00

Oui mais...
On peut faire rimer Monet avec Money. Very Happy
Par contre Beced rime avec Bidet : ce qui est, finalement,  une sorte de réference avec Duchamp... Embarassed


beced

Messages : 4803
Date d'inscription : 21/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Ven 6 Juil - 12:33

beced a écrit:Oui mais...
On peut faire rimer Monet avec Money. Very Happy
Par contre Beced rime avec Bidet : ce qui est, finalement,  une sorte de réference avec Duchamp... Embarassed

Ah, mais donc, on ne prononce pas le d ! Smile
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par beced le Ven 6 Juil - 17:14

En effet, mais on peut les lancer! Cool




Bosch>> "l'escamoteur".

.

beced

Messages : 4803
Date d'inscription : 21/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par Sator Arepo le Ven 6 Juil - 19:04

le chien mérite un gros plan Very Happy

avatar
Sator Arepo

Messages : 10255
Date d'inscription : 25/04/2017
Localisation : Toujours ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par beced le Ven 6 Juil - 19:08

Sator Arepo a écrit:le chien mérite un gros plan Very Happy


Le collier semble avoir glissé, non? Very Happy


.

beced

Messages : 4803
Date d'inscription : 21/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par beced le Dim 8 Juil - 7:49


Au Japon, des origamis sont parfois laissés en guise de pourboire - AFP

Il n’est pas de coutume de laisser quelques pièces aux serveurs au Japon en guise de pourboire. Par contre, certains clients laissent des origamis.

Yuki Tatsumi était serveur dans une taverne japonaise à Kyoto lorsqu’un jour son oeil fut attiré par un étrange objet laissé par un client sur une table, un étui à baguettes en papier plié en une forme abstraite. C’est ainsi qu’est née une collection de 15.000 pièces d’origami.
Elles ont été créées par des clients de restaurants avec le manchon de papier dans lequel sont glissées les baguettes jetables.

« Cette première pièce avait plutôt l’air bonne pour la poubelle », se souvient le jeune homme de 27 ans. Mais elle l’a fait réfléchir. « Et si c’était un message que m’adressent les clients? Soudain, débarrasser les tables est devenu ludique ».

Il n’est pas de coutume de laisser quelques pièces aux serveurs au Japon, mais M. Tatsumi a fini par considérer ces petits papiers pliés comme un pourboire « à la japonaise » et a commencé à guetter leur apparition.


Il a rapidement constaté qu’il existait une immense variété de ces mini-oeuvres d’art laissées par les convives. Sans doute rien d’étonnant dans un pays où l’art de l’origami (papier plié) est un passe-temps très répandu et même enseigné à l’école.

« J’ai découvert que nombre d’entre eux avaient des formes de porte-bonheur japonais, tels qu’un éventail, une grue ou une tortue », raconte-t-il. « J’ai même vu une table comme transformée en aquarium avec des papiers pliés en forme de poissons et d’algues ».
Enchanté par ces trouvailles, il a décidé d’en dénicher ailleurs et a demandé à d’autres restaurants de lui faire don de ces petits cadeaux laissés par leurs propres clients.
En avril 2016, il s’est mis en chemin pour un périple d’une année à travers le Japon, demandant à des centaines de restaurants, tavernes, échoppes de nouilles de partager avec lui leurs étuis pliés.
Il a rencontré curiosité et résistance de la part de restaurateurs s’interrogeant sur sa passion pour des vestiges de repas qui vont d’habitude droit aux ordures. Mais au bout du compte, 185 lieux de restauration, de l’île septentrionale de Hokkaido aux contrées subtropicales d’Okinawa ont promis de garder tout ce qu’ils trouveraient afin de le lui envoyer.

« Bien des restaurateurs qui m’ont aidé m’ont dit qu’ils trouvaient à présent cela plus gratifiant qu’un pourboire en liquide », dit M. Tatsumi.
Il travaille à présent comme chercheur dans un musée d’art de Kameoka près de Kyoto et a environ 15.000 pièces dont chacune est enfermée dans une petite boîte en bois, comme un bijou. Nombre d’entre elles sont simples: un repose-baguette en papier par exemple. Mais certaines sont plus élaborées comme cette petite robe noir et blanc ou cet étui bleu roulé en serpent.
Il y voit un moyen de communication entre clients et serveurs et s’inquiète devant la multiplication des restaurants où la commande se fait via un appareil dédié. « Lorsque vous entrez dans un restaurant et n’avez affaire qu’à une machine, je ne pense pas que cela vous donne envie de fabriquer ces objets. Je pense vraiment qu’ils sont créés uniquement lorsque les gens communiquent directement », dit-il.

Bientôt une exposition à Paris ?>> M. Tatsumi a déjà exposé sa collection de trophées au Japon et prévoit de la présenter dans le cadre d’expositions à Paris ou en Corée du Sud cette année. « Le Japon est un pays très riche, où vous pouvez trouver quelque chose à manger n’importe où et n’importe quand, mais j’ai l’impression que les gens ressentent moins de gratitude qu’auparavant envers ce qu’ils ont et envers ceux qui préparent les aliments », estime-t-il.>>> « L’argent n’est pas le seul moyen d’exprimer des sentiments positifs ».

https://quebec.huffingtonpost.ca/2018/07/05/origami-la-nouvelle-solution-pour-les-pourboires-au-quebec_a_23475347/
https://japantoday.com/category/national/a-%27japanese-tip%27-the-origami-art-left-by-diners
http://www.thisiscolossal.com/2017/12/japanese-tip-an-exhibition-of-8000-paper-sculptures-made-from-chopstick-sleeves/
.


beced

Messages : 4803
Date d'inscription : 21/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Dim 8 Juil - 12:11

Très curieux... et très beau !
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Dim 8 Juil - 15:56

Je te protège...

Lorsque le crépuscule envahit mon atmosphère
Lorsque le vent de la haine souffle sur mon univers
Lorsque des vers de sang coulent sur ma lumière
Alors...
Je lève ma plume, de rimes et de chair
Gladiateur des lettres, je croise le fer
Pour atteindre mon équinoxe littéraire
Alors...
Je te protège, Liberté, pour te respirer
Je te protège, Liberté, pour t’embrasser
Je te protège... pour te sublimer !


Je laisse mes secrétaires indiquer l'auteur... comme disait Stirn (tiens, il me manque un peu, lui aussi !)

avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Sam 28 Juil - 22:35

A Trilby, le Lutin d'Argail

C’est toi, lutin ! — Qui t’amène ?
Sur ce rayon du couchant
Es-tu venu ? Ton haleine
Me caresse en me touchant !
À mes yeux tu te révèles.
Tu m’inondes d’étincelles !
Et tes frémissantes ailes
Ont un bruit doux comme un chant !

Ta voix, de soupirs mêlée,
M’apporte un accent connu.
Dans ma cellule isolée,
Beau Trilby, sois bienvenu !
Ma demeure hospitalière
N’a point d’humble batelière
Dont ta bouche familière
Baise le sein demi-nu !


Viens-tu, dans l’âtre perfide,
Chercher mon Follet qui fuit,
Et ma Fée, et ma Sylphide,
Qui me visitent sans bruit,
Et m’apportent, empressées,
Sur leurs ailes nuancées,
Le jour de douces pensées,
Et de doux rêves la nuit !

Viens-tu pas voir mes Ondines
Ceintes d’algue et de glaïeul ?
Mes Nains, dont les voix badines
N’osent parler qu’à moi seul ?
Viens-tu réveiller mes Gnômes,
Poursuivre en l’air les atomes,
Et lutiner mes Fantômes
En jouant dans leur linceul ?

Hélas ! fuis !… Ces lieux que j’aime
N’ont plus ces hôtes chéris !
Des cruels à l’anathème
Ont livré tous mes Esprits !
Mon Ondine est étouffée ;
Et, comme un double trophée,
Leurs mains ont cloué ma Fée
Près de ma Chauve-Souris !

Mes Spectres, mes Nains si frêles,
Quand leur courroux gronde encor,
N’osent plus sur les tourelles
S’appeler au son du cor ;
Ma cour magique, en alarmes,
A fui leurs pesantes armes ;
Ils ont de mon Sylphe en larmes
Arraché les ailes d’or !


Toi-même, crains leur tonnerre,
Crains un combat inégal
Plus que la voix centenaire
Qui jadis vengea Dougal,
Dont la cabane fumeuse
Voit, durant la nuit brumeuse,
Sur une roche écumeuse,
S’asseoir l’ombre de Fingal !

Celui qui de ta montagne
T’a rapporté dans nos champs,
Eut comme toi pour compagne
L’Espérance aux vœux touchants.
Longtemps la France, sa mère,
Vit fuir sa jeunesse amère
Dans l’exil, où, comme Homère,
Il n’emportait que ses chants !

À la fois triste et sublime,
Grave en son vol gracieux,
Le poëte aime l’abîme
Où fuit l’aigle audacieux,
Le parfum des fleurs mourantes,
L’or des comètes errantes,
Et les cloches murmurantes
Qui se plaignent dans les cieux !

aime un désert sauvage
Où rien ne borne ses pas ;
Son cœur, pour fuir l’esclavage,
Vit plus loin que le trépas.
Quand l’opprimé le réclame,
Des peuples il devient l’âme ;
Il est pour eux une flamme
Que le tyran n’éteint pas !

Tel est Nodier, le poëte ! —

Va, dis à ce noble ami
Que ma tendresse inquiète
De tes périls a frémi ;
Dis-lui bien qu’il te surveille ;
De tes jeux charme sa veille,
Enfant ! Et lorsqu’il sommeille,
Dors sur son front endormi !

N’erre pas à l’aventure !
Car on en veut aux Trilbys.
Crains les maux et la torture
Que mon doux Sylphe a subis.
S’ils te prenaient, quelle gloire !
Ils souilleraient d’encre noire,
Hélas ! ton manteau de moire,
Ton aigrette de rubis !

Ou, pour danser avec Faune,
Contraignant tes pas tremblants,
Leurs Satyres au pied jaune,
Leurs vieux Sylvains pétulants
Joindraient tes mains enchaînées
Aux vieilles mains décharnées
De leurs Naïades fanées,
Mortes depuis deux mille ans !

8-10 avril 1825.

Victor Hugo, Odes et Ballades
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par clymene2 le Sam 4 Aoû - 10:56

Je ne veux en aucune manière prendre la défense des deux rappeurs (dont j'ai oublié les noms) qui se sont battus à Orly.
Je ne connais pas non plus leurs œuvres, et ne suis pas sûre que je les apprécierais si je prenais la peine de les découvrir.
On émet à leur sujet des opinions très dépréciatives et on évoque Verlaine et Rimbaud en contrepoint.
Or, eux-mêmes... et bien d'autres...

L'expression « poète maudit » ayant fait florès (la notoriété d'Arthur Rimbaud et la « rimbaldite » n'y étant pas pour rien), elle peut aujourd'hui qualifier d'autres auteurs que les amis de Verlaine. Elle désigne en général un poète qui, incompris dès sa jeunesse, rejette les valeurs de la société, se conduit de manière provocante, dangereuse, asociale ou autodestructrice (en particulier avec la consommation d'alcool et de drogues), rédige des textes d'une lecture difficile et, en général, meurt avant que son génie ne soit reconnu à sa juste valeur. Ont ainsi pu recevoir ce qualificatif Verlaine lui-même, mais aussi des auteurs comme Rutebeuf, François Villon, Nicolas Gilbert, Thomas Chatterton, Aloysius Bertrand, Gérard de Nerval, Charles Baudelaire, Lautréamont, Petrus Borel, Charles Cros, Germain Nouveau, Léon Deubel, Émile Nelligan, Antonin Artaud, Olivier Larronde, James Douglas Morrison ou encore John Keats et Edgar Allan Poe.
avatar
clymene2

Messages : 7010
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: D'Art d'Art

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum